La compagnie de transport KBS retire du marché les tickets de 500Frw pour cause d’imitation frauduleuse

Redigé par
Le 10 mai 2011 à 12:15

La reproduction frauduleuse des tickets de 500 Frw –actuellement hors usage- de la compagnie de transport en commun KBS (Kigali Bus Services) a obligé cette dernière à sensibiliser ses clients à l’utilisation des cartes à puce électronique.
Les usagers des services de KBS qui avait pris à la légère le communiqué de la compagnie annonçant le retrait des tickets de 500frw en ont eu pour leur compte. A partir de ce lundi, aucun passager ne pouvait entrer dans les bus KBS en brandissant un ticket de 500 (...)

La reproduction frauduleuse des tickets de 500 Frw –actuellement hors usage- de la compagnie de transport en commun KBS (Kigali Bus Services) a obligé cette dernière à sensibiliser ses clients à l’utilisation des cartes à puce électronique.

Les usagers des services de KBS qui avait pris à la légère le communiqué de la compagnie annonçant le retrait des tickets de 500frw en ont eu pour leur compte. A partir de ce lundi, aucun passager ne pouvait entrer dans les bus KBS en brandissant un ticket de 500 frw. Ce qui a suscitée plaintes et grognements de certains clients en possession de ces tickets, certainement achetés aux arnaqueurs.
 
Une fois contacté, l’ancien président de KBS Charles Ngarambe qui dirige aujourd’hui l’association de transport de Kigali nous a expliqué qu’ils avaient prévenu leurs clients à temps des mesures en vue. Selon lui, les seuls responsables sont des individus qui essayent de reproduire [et revendre frauduleusement] leurs tickets.

« A l’heure ou nous parlons [lundi], nous menons une enquête approfondie auprès de nos employés et aux personnes suspectes » a-t-il encore souligné au journaliste du site web igihe.com. Et d’ajouter : « Ce matin même [la matinée de lundi, Ndlr] un homme s’est enfui quand on lui a annoncé que son ticket de 500 Frw était un faux. Ce qui montre que plusieurs personnes ont déjà adopté ce comportement scandaleux ».

L’incident avait déjà été remarqué chez certains élèves du secondaire qui ont été démasqués par les inspecteurs de ces autobus qui souvent vérifient l’authenticité des tickets auprès des passagers. Chose que les distributeurs de tickets (appelés convoyeurs) oublient parfois de faire, soit par paresse ou par favoritisme.

Mr Ngarambe a rejeté les allégations selon lesquelles, ce changement visait à augmenter les coûts des tickets de transport. Bien que niant une relation directe entre le retrait des tickets de 500 frw et la probable hausse des prix, Ngarambe a poursuivi en disant qu’ils avaient fait part de leur inquiétude à l’autorité concernée (RURA) suite à la hausse du prix du carburant, mais qu’on leur a conseillé d’attendre dans l’espoir de voir le prix du carburant revenir vite à la normale.

Il a encouragé les passagers à utiliser le système de paiement électronique récemment introduit dans tous les bus de KBS qui comprend une carte à puce qui est plus efficace que le ticket en papier.

« Nous n’avons pas l’intention de retirer tous les tickets en papier du marché, mais nous continuons à persuader nos clients d’utiliser des cartes à puce qui nous facilitent également la gestion », a dit Ngarambe.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité