Deux personnes arrêtées en possession des boissons illicites

Redigé par Olivier Kabalisa
Le 27 août 2012 à 12:27

Alors que la campagne contre la drogue s’intensifie, deux personnes du district de Ngoma et de Bugesera ont été arrêtées.
Il s’agit de Jean Baptiste Tuyisenge, 28 ans, de la cellule de Juru du district de Bugesera, qui a été retrouvé en possession de 15 litres d’alcool illicite (Kanyanga) et Aboul Rusingizwandekwe de Ngoma qui a avait deux litres de Kanyanga.
La police a également récupéré des matériaux tels que des tubes, des tuyaux, des bidons que le duo a utilisé pour distiller le breuvage illégal. (...)

Alors que la campagne contre la drogue s’intensifie, deux personnes du district de Ngoma et de Bugesera ont été arrêtées.

Il s’agit de Jean Baptiste Tuyisenge, 28 ans, de la cellule de Juru du district de Bugesera, qui a été retrouvé en possession de 15 litres d’alcool illicite (Kanyanga) et Aboul Rusingizwandekwe de Ngoma qui a avait deux litres de Kanyanga.

La police a également récupéré des matériaux tels que des tubes, des tuyaux, des bidons que le duo a utilisé pour distiller le breuvage illégal.

Selon l’inspecteur en chef de la police, Victor Vandama, commandant du district de Bugesera, l’arrestation faisait partie des opérations en cours pour appréhender tous ceux qui s’occupent de ces affaires illégales.

Le surintendant Alex Rutabayiru, commandant de la police du district de Ngoma, a également déclaré que les crimes liés à la drogue ont chuté dans le quartier.

Il a attribué cette baisse à la collaboration de la population qui fournit des informations concernant les malfaiteurs.

La police a mis en place plusieurs mesures visant à sensibiliser les citoyens sur les conséquences de la drogue.

Kanyanga est parmi les bières illicites qui ne sont pas recommandées par l’office rwandais de normalisation et elle est interdite dans le pays.

Les stupéfiants sont à l’origine des autres crimes comme la violence domestique connexes, tels que l’agression, le viol et la souillure.

S’il est reconnu coupable, le duo va purger une peine d’emprisonnement allant de six mois à deux ans et d’une amende de 500 000 à 2 million de francs rwandais, ou bien l’une des deux peines seulement.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité