"On a l’impression d’être dans une république bananière" : les propos chocs de Marc Delire

Redigé par 7sur7
Le 27 février 2016 à 04:35
Visites :
56 2

Marc Delire n’a pas hésité à insinuer que l’arbitre d’Olympiacos-Anderlecht était corrompu.

L’arbitrage de Monsieur Hunter lors du seizième de finale d’Europa League entre l’Olympiacos et Anderlecht a provoqué la colère de Marc Delire.

Avec trois (très) mauvaises décisions arbitrales, toutes en défaveur d’Anderlecht, difficile de ne pas évoquer l’arbitrage de Monsieur Hunter. Simple off-day ? Pas pour Marc Delire, qui a émis de sérieux doutes (c’est un euphémisme) quant à l’honnêteté de l’homme en noir.

Mesuré en début de match "je ne pense pas qu’il veuille favoriser l’Olympiacos, il est juste à côté de ses pompes", le journaliste a tenu un discours nettement plus musclé par la suite.

Morceaux choisis :

"On a le sentiment d’assister à quelque chose qui ne devrait pas arriver. On a l’impression d’assister à un match acheté."

"Les arbitres sont en train de foutre la rencontre en l’air."

"C’est un scandale, c’est vraiment dégueulasse."

"On n’a jamais vu ça, sauf dans les républiques bananières..."

Le commentateur a aussi rappelé que le président de l’Olympiakos a été cité dans une affaire de corruption. "N’oublions pas que nous sommes dans l’antre de Monsieur Evangelos Marinakis. Je ne fais pas de procès d’intention. Mais le président de l’Olympiacos est tout de même en sursis, et accusé d’avoir acheté quatre championnats grecs."

Des propos qui ont suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité