Le Rwanda abritera une Conférence de dix ministres africains des Finances

Redigé par NDJ
Le 11 janvier 2018 à 01:22

Une conférence de dix ministres de Finance des pays du continent africain va se tenir à Kigali au 13 février 2018 pour évaluer les progrès réalisés au niveau du transférement dans les caisses de la Commission de l’Union Africaine de 0.02% de l’impôt et taxe sur les importations des pays africains afin que l’UA fasse face aux dépenses de ses programmes d’intervention sans nécessairement compter sur les aides étrangères.

C’est ce qui ressort du communiqué conjoint Commission de l’Union Africain et le Ministère rwandais des Finances et Planification. Il est dit que cette conférence suivra celle qui s’est déroulée à Addis Abbeba en Ethiopie le 9 Août 2017.

Lesdits ministres avaient alors suggéré et recommandé que des directives soient conçues à l’intention des gouvernements africains sur le transfert de ces fonds et partant, sur une sorte d’approvisionnement du budget de l’UA au prorata du gabarit de chaque pays membre et sur de possibles sanctions à l’encontre de pays qui ne se plieront pas à cette obligation.

Au cours de cette Conférence d’Addis, il a été également suggéré que cette équipe soit aggrandie à 15 ministres pour y associer les grands pays contributeurs au Budget de l’UA. Cette équipe a aussi demandé qu’elle participe à la conception et recherche sur le volume du Budget de l’Union mais aussi sur son exécution.

Il est attendu à la Conférence de ces ministres de Kigali le proofreading de ces documents ci haut cités et la rédaction de l’avant projet des conclusions-recommendations du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernements des pays membres de l’UA qui se déroulera en cette fin de mois à Addis Abbeba.

La Commission de l’UA est fière de voir que 21 pays membres sont entrain de répondre au versement de la quote part de 0.02% proposée ; que 12 autres que sont Rwanda, Kenya, Ethiopia, TChad, Djibouti, Guinea, Soudan, Maroc, Congo Brazzaville, Gambia, Gabon, Cameroun, Sierra Leone et la Cote d’Ivoire accusent un niveau fort avancé en cette matière. "Ces pays ont déjà collecté les 0.02% qu’ils ont mis sur des comptes appropriés dans leurs Banques Centrales.

Des pays comme le Ghana, Bénin, Malawi et Sénégal ont entrepris la conception d’un cadre juridique permettant le transfert de ces fonds dans les caisses de l’UA.

La Conférence de Kigali verra la participation des Ministres des Finances des pays

Le TChad et Congo, délégués de l’Afrique centrale, de l’Ethiopie et du Kenya pour l’Afrique de l’Est, de l’Algérie et l’Egypte pour l’Afrique du Nord, de la Cote d’Ivoire et du Ghana pour l’Afrique de l’Ouest et du Botswana et l’Afrique du Sud pour les pays d’Afrique australe.

A ceux-là il s’ajoutera les ministres du Cameroun, du Nigéria et du Maroc qui auront montré une grande volonté à l’institution d’une UA qui s’autosuffira budgétairement.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité