Urgent

Le Ministre Evode Uwizeyimana rappelle les avocats à leur éthique professionnelle

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 15 mars 2017 à 08:47
Visites :
56 2

Le Ministre Evode Uwizeyimana, Secrétaire d’Etat à la Révision de la Constritution det des autres lois, était l’invité du Parlement rwandais. Il a raillé les membres du Barreau rwandais qui bâclent leur travail et font fi deleur ethique et déontologie professionnelle.

Il a fait cette sortie alors qu’il présentait et défendait aux députés l’opportunité d’un projet de loi d’assistance judiciaire au Rwanda.

Le Secrétaire d’Etat à la Révision Constitutionnelle a mopntré aux députés qu’il manque un cadre légal suffisant pour obliger un sujet de justice à accepter les services d’un avocat dans le cadre de l’assistance légale.

"Le Barreau de Kigali ne précise pas dans quel cadre et procédure d’assistance légale. C’est pour cela qu’un sujet de justice qui doit nécessairement être assisté judiciairement peut répudier tel avocat évoquant une raison ou une autre dont la supposée insuffisante capacité", a dit le Secrétaire d’Etatqui avait dans sa mallette le projet de loi qui remédiera à cette situation.

Le secrétaire d’Etat est allé plus loin montrant que les avocats rwandais volent d’un procès à l’autre manquant de spécialisation et de temps matériel pour se concentrer sur un procès donné avant d’en attaquer un autre.

"Nous devrions faire la part des choses entre professionnalisme et la cupidité. Comment un juriste peut-il plaider dans un procès portant sur matière du travail durant la matinée, à midi, il défend dans un procès de divorce, le lendemain, il prend le procès de génocide, le surlendemain on lui propose et il accepte un procès de taxes et impôts... ça, cet avocat qui embrasse tous les secteurs... il ne spécialise pas. Nous ne pouvons pas nous comporter comme des médecins généralistes qui soignent tout... Si nous devons offrir une assistance judiciaire à tel individu, il faut que cela cadre avec la spécialisation de l’avocat",

a dit Evode, promettant de s’entretenir avec le batonnier pour régler cette question impliquant en plus de l’expertise due à la longévité dans la profession, des grades académiques allant au delà de la licence.

Le Secrétaire d’Etat a convaincu l’Assemblée qui a voté à l’unanimité le projet de loi.

Ce ministre pose lui aussi la question de spécialisation académique et de la recherche qui manque cruellement dans beaucoup de secteurs de la vie socio économique du pays.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité