Rwanda : Plus d’attractions touristiques ; 444 millions $ de recettes en 2017

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 30 mai 2017 à 03:23
Visites :
56 2

RDB (Rwanda Development Board) a annoncé que les recettes des produits touristiques atteindront le chiffre de 444 millions de dollars soit 370 milliards de Frw pour cette année 2017.

Ces projections de RDB montrent une évolution sensible de ce secteur qui a fait 404 millions de recettes l’an 2016.

Les produits touristiques les plus consommés au pays sont essentiellement, l’organisation des colloques et rencontres internationales et des fêtes diverses, les expositions et foires commerciales internationales et bien d’autres.

La DG de RDB, Claire Akamanzi, a confié à The Newtimes paraissant à Kigali que, pour cette année 2017, rencontres et foires internationales feront 64 millions de dollars de recettes, chiffre qui n’était que 47 millions de dollars l’an passé.
En effet, ICCA/ International Congress and Convention Assiociation a placé 3ème le Rwanda au niveau africain après l’Afrique du Sud et le Maroc comme pays ayant développé des infrastructures touristiques nécessaires.

Les intervenants dans ce secteur prédisent que RDB pourra dépasser largement l’objectif qu’il s’est fixé cette année.

Bart Gasana, Directeur près le Secteur Privé en charge du tourisme, trouve que les innovations opérées par le Secteur Public en matière d’infrastructures touristiques, surtout la révision des frais des services de visite des Gorilles des montagnes, la restructuration de la compagnie aérienne nationale avec ouverture de nouvelles destinations lointaines, des infrastructures d’organisation de grandes rencontres internationales tout autant que l’organisation d’expositions et de foires internationales, tout cela présage, a-t-il dit, un boom de ce secteur.

Des initiatives heureuses attirant les touristes sont de plus en plus initiées. Des lions puis des rhinocéros ont été réintroduits dans le Parc National Akagera après dix ans de leur extiction.

"Le Rwanda a montré assez de volonté politique pour la promotion du secteur touristique au point que ceux qui visitent le pays ont toujours envie d’y retourner. Le Rwanda regorge beaucoup de sites où il fait beau de s’y reposer y compris de beaux restaurants. Néanmoins, le hic, c’est la qualité des services. Elle laisse à désirer. Partons de la hausse des frais de visite des Gorilles. Ce mouvement devrait être suivi par une parfaite qualité de services offerts à ce sujet", a dit Laure Redifer, dirigeante du Lobby plaidant pour le Rwanda près le FMI (Fonds Monétaire International).

Ceci étant, cette personnalité internationale montre que les visiteurs du Rwanda ont beaucoup d’exigences pour bien agrémenter leur séjour au Rwanda.

Aussi faut-il dire que RGB a créé un observatoire d’indicateurs de prestations de services. Selon lui les Rwandais sont à 72.93% fiers de services qu’ils bénéficient. Il faudra aussi qu’un tel sondage d’opinion soit étendu aux millions de touristes qui font chaque année le voyage du Rwanda.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité