Trois mois d’impayés pour les enseignants de ESSI Nyamirambo

Redigé par IGIHE
Le 6 février 2018 à 11:54

Un grand Groupe Scolaire islamique dit Chez Kadafi du quartier Nyamirambo, au Sud de Kigali est construit en 1979 et accueille actuellement 700 élèves avec un personnel enseignant au nombre de 35.

Le sponsor officiel de cet établissement islamique, le gouvernement des Emirats Arabes Unis (EAU) a décidé de couper l’aide> Les enseignants se plaignent du non versement de leurs salaires et déclarent ne pas être concernés par l’origine des fonds de l’école.

"La direction de l’Ecole n’a pas à brandir cette excuse car nous observons les élèves verser leurs frais de scolarité qui devraient nous revenir en forme de salaires", a confié à la presse un enseignant révolté par la mauvaise gestion des fonds de cette école qui affiche généralement des taux élevés de réussite des élèves .

"Les aides venant des EAU nous destinées passaient d’abord par des banques américaines qui convertissent cet argent en dollars américains pour transiter par la Libye avant d’être transférées au Rwanda. Actuellement cela ne se fait pas ainsi. Les banques américaines ne les envoyent plus en Libye, elles retournent aux EAU", a confié à la presse le DG de ESSI Nyamirambo, Mohfod très confiant qu’elles seront bientôt arrivées à Kigali dans la semaine et ainsi, pouvoir régulariser le personnel qui compte trois mois d’arriérés.

A la question de savoir si les frais scolaires ne devraient pas servir de salaire pour le personnel de l’école, Mohfod trouve que ESSI compte un personnel de 120 agents, il ne collecte que trois millions de francs de minerval, qu’au bas mot le montant des salaires du personnel 17 millions est de loin supérieur aux petites recettes auxquelles font allusion les journalistes qui plaident pour les enseignants.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité