Qualité de l’enseignement au débat : "Aucune instruction de promotion automatique"- Janvier Gasana

Redigé par IGIHE
Le 6 février 2018 à 07:45

REB (Rwanda Educational Board) dément avoir ordonné aux enseignants du pays de promouvoir collectivement les enfants des écoles primaires et secondaires du pays.
Il est sur toutes les bouches la notion de"promotion automatique" dans les écoles primaires et secondaires du pays.


L’idée répandue dit que les enseignants promeuvent tous leurs élèves de peur d’être contraints à donner des explications sur le pourquoi tel ou tel enfant a refait son année scolaire avec toutes les conséquences néfastes qui peuvent retomber sur eux.

La qualité de l’enseignement est de nos jours si basse au point que d’après une recherche de 2016 de l’ONG Save The Children, 13% des écoliers finalistes de l’école primaire terminent le cycle sans maîtriser la lecture du Kinyarwanda.

Invité ce dimanche 4 février à une émission radiophonique URUBUGA RW’ITANGAZAMAKURU (Club de la Presse) qui passe dimanche sur beaucoup de radios privées locales, le DG de REB, M. Janvier Gasana, a réfuté avec la dernière énergie cette soi-disant injonction du REB.

"Cette notion de Promotion automatique n’est écrite nulle part. C’est une histoire inventée de toute pièce.Jamais le Mineduc n’a demandé à personne de laisser les enfants monter de classe en classe sans bagage intellectuel nécessaire...", a-t-il dit montrant que néanmoins, un profil d’un bon enseignant reconnu internationalement veut que dans une classe donnée,les apprenants qui échouent ce qu’ils ont appris ne doivent pas dépasser 10%, que quand la proportion des échecs va au delà, l’enseignant est tenu de s’expliquer.

Est-ce pour contourner cette demande d’explication que les enseignants préfèrent promouvoir tous les enfants ?
REB pense plutôt qu’il y a des explications plausibles de la baisse de la qualité de l’enseignement au Rwanda dont la surpopulation scolaire et même des maladies qui attaquent les écoliers.

A la question de la surpopulation dans les salles de classes, il est prévu la construction de 28.635 salles de classes supplémentaires et le recruitement sur une période de six ans de 18.016 enseignants, a annoncé le Premier Ministre Dr Edouard Ngirente en décembre 2017 alors qu’il s’adressait au Parlement rwandais montrant que la question de la qualité de l’enseignement est prise à bras-le-corps.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité