Les IPRC donnent un visage nouveau de développement du Rwanda.

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 3 décembre 2015 à 04:07

IPRCs ; un Enseignement professionnel supérieur pour résorber 60% des lauréats du Secondaire du pays Depuis qu’ils sont opérationnels en 2009, ces IPRC sont érigés à Kicukiro (Ville de Kigali), à Tumba et Musanze (Province du Nord), à Karongi en province de l’Est. Tout est bien parti pour des stratégies durables de réduction drastique du chômage chez les jeunes.
Ces IPRC (Integrated Polytechnic Regional Centres) commencent à changer l’image d’un pays qui table sur le perfectionnement des moyens de (...)

IPRCs ; un Enseignement professionnel supérieur pour résorber 60% des lauréats du Secondaire du pays

Depuis qu’ils sont opérationnels en 2009, ces IPRC sont érigés à Kicukiro (Ville de Kigali), à Tumba et Musanze (Province du Nord), à Karongi en province de l’Est. Tout est bien parti pour des stratégies durables de réduction drastique du chômage chez les jeunes.

Ces IPRC (Integrated Polytechnic Regional Centres) commencent à changer l’image d’un pays qui table sur le perfectionnement des moyens de production en dépassant des modes de travail archaïques fatigants et peu productifs.

Des machines à briques

Aussi des ONG opérant dans la ruralité font-ils recours à IPRC-Kicukiro pour leur fabriquer des machines utilisables dans les activités quotidiennes des citoyens rwandais.

Une Machine à briques fabriquée par les étudiants de l’IPRC

« Nous avons une commande de 26 machines à fabriquer des briques à base d’argile dites Manual Bricks Extruder Machines de la part d’une ONG internationale dénommée SKAT opérant dans les communautés locales. Cette ONG a amené un modèle utilisé en Ouganda. Nous l’avons exécuté et nous livrons la commande dans les délais. Vingt sept étudiants de 3ème année en Machines-Outils sont en train de s’exercer à cette production », a confié Habimana André, Chief Instructor du Département Machine Tool Workshop de l’IPRC-Kicukiro ajoutant que ces machines sont manuelles mais qu’ils vont en fabriquer d’autres marchant à l’électricité.

Pour Prosper, un autre ingénieur A1 en machines-outils travaillant dans l’Incubation Center de l’Institut déclare que cet atelier Production and Manufactural Technical Workshop est très sollicité par les businessmen s’adonnant aux travaux de transformation agroalimentaires et autres.

« Nous accueillons ici tout homme d’affaire qui souhaite qu’on lui fabrique un outil de production qui sied à son entreprise. Il le décrit et montre à quoi il veut qu’il ressemble. Nous suivons ses instructions et l’exécutons selon ses souhaits. Nous fixons le prix de cette machine sur base de coût des matières premières utilisées », a confié à la presse l’ingénieur Prosper qui accompagne les jeunes lauréats de l’IPRC-Kicukiro et les encadre dans la formation de leurs propres entreprises, leur donne des facilités et offices dans l’espace et buildings de l’Institut et, lui et les autorités de l’Institut, les introduisent aux institutions financières qui les financent afin qu’à l’état stable, ils puissent faire leurs premiers pas dans les affaires et la production.

« Nous venons de former 3 in-takes depuis 2012 date à laquelle nous avons sorti les premiers lauréats. La première promotion rassemblait 148 lauréats qui avaient formé 10 sociétés. La deuxième promotion de cet Incubation Centre faite de 78 lauréats ayant formé 9 companies a quitté les locaux en 2014 pour laisser la place à la troisième qui est entrain de s’affirmer avant d’aller implanter ses bureaux dans les quartiers industriels des villes de leur choix », a dit Ben Barigenga, Public Relation Officer de l’Ecole qui tente d’apprécier cette nouvelle approche éducationnelle :

Jeunes en formation : Même les filles portent leurs tabliers

« Au WDA (Workforce Development Agency), notre approche se veut de donner de la valeur au TVET (Enseignement et formation professionnel et technologique qui doit tendre à l’entreprenariat. Nos lauréats sont très jeunes. Ils ont besoin d’être accompagnés et encadrés durant une période donnée pour qu’ils fassent leurs premiers pas dans la vie professionnelle de façon assurée. Il n’est plus question de les voir aspirer au fonctionnariat gouvernemental. La plupart fondent leurs businesses », a-t-il ajouté.

Lauréats professionnellement bien formés

IPRC Kicukiro a formé des cadres des autres centres polytechniques du pays (Tumba, Karongi et Musanze) depuis l’an1 de promotion de ses lauréats en 2012 : 177 lauréats cette année-là, 241 l’année qui a suivi, 513 en 2014 et il est attendu quelques 485 jeunes ingénieurs A1 en Ingéniorat Civil, Electrical Engineering avec une branche de Biomedical Equipment Engineering. Ces lauréats sont également des ingénieurs mécaniciens et ingénieurs géologues et Ingénieurs ICT.

Ben Barigenga, Communication officer de IPRC Kicukiro : Dans les années à venir ; tout faire pour que les IPRC accueillent 60% des milliers de jeunes lauréats des Humanités

« Nous allons conduire une enquête sociale pour savoir l’impact que nos lauréats ont fait dans le secteur de la production industrielle dans le pays. Elle nous aidera à maintenir haut nos stratégies de la formation et de l’enseignement professionnel », a indiqué Mme Solange Uwamahoro, Directeur de Quality Service et TOT (Training of Trainers) indiquant que pour renforcer la qualité de l’Ensegnement technologique et professionnel, un immeuble devant abriter ce département de formation des formateurs de IPRC est entrain d’être érigé pour commencer ses travaux début l’an 2016 :

Solange Uwamahoro Directrice chargée de la Qualité de l’Enseignement et de la Formation des Formateurs près IPRC Kicukiro.

« Nous voulons former nos lauréats aux techniques d’enseignement des métiers. Ils seront formés pour être éparpillés dans tous les Centres polytechniques du pays. Les Formateurs seront également intéressés par ce cursus pour, à la fin, fonder leurs centres de formation professionnelle partout dans le pays », a ajouté Ben Barigenga très satisfait de déclarer que la politique du WDA est de prendre, pour les années à venir, 60% des lauréats de l’école secondaire et de leur dispatcher dans différentes formations technologiques offertes par les Integrated Polytechnic Regional Centers.

Immeuble en construction devant accueillir le département de Formation des Formateurs en technologies diverses.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité