Amélioration de l’habitat social : L’Armée rwandaise entame une autre phase de Libération

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 13 juillet 2017 à 11:07
Visites :
56 2

L’Armée rwandaise remplit excellemment ses res[ponsabilités de veiller à l’intégrité des frontières nationales tout autant que, alors qu’elle n’était que APR/Armée Patriotique Rwandaise, elle a abattu une tâche immense, celle de libérer le Rwanda en 1994.

La deuxième phase de la libération : infrastructures économiques et profonds changements sociaux

Outre qu’en période de paix l’armée intervient dans des situations de désastres et catastrophes naturels, comme dans la période des fortes pluies le déblaiement des éboulements sur la route Kigali-Musanze l’an passé, la lutte en avril dernier contre la chenille dévoreuse qui a attaqué les champs de maîs de tout le pays, l’Etat major de l’Armée de Réserve rwandaise a résolument entrepris une deuxième étape de la libération du pays.

Le département des militaires à la retraite et autres démobilisés est sur pied d’oeuvre en organisant ses troupes qui construisent des habitations modernes dans des villages modèles pour des personnes indigentes. Cet exercice se fait dans tous les secteurs des districts du pays.

"Ils ont construit 319 immeubles modernes à murs mitoyens dits Four-In-One, soit 1276 habitations en cette année 2017", a confié un fonctionnaire du Ministère de la Gouvernance Locale précisant que ces habitations sont érigées dans des villages modèles et cédées gratuitement aux personnes indigeantes de la Première catégorie sociale.

Les districts où ces activités ont été conduites sont Nyabihu, Gasabo, Karongi, Nyarugenge, Gakenke, Rwamagana, Kayonza , Kirehe, Ngoma, Gatsibo, Nyagatare , Bugesera, Kicukiro.

Ces militaires à la retraite exécutent des travaux titanesques. Outre la construction de ces maisons d’habitation offertes généreusement aux personnes indigentes, ils ont également construit des salles de conférences et loisirs, des immeubles servant aux jeunes apprentis menuisiers, soudeurs, et autres de s’affirmer sur le marché en produisant des items qu’ils vendent sur place, des salles de classes, des fermes-étables pour bétails, des crèches et gardiennes pour nourrissons, des postes de santé, des réseaux de distribution d’eau et autres.

Sans contredit, on peut dire que de l’armée de libération qui a arrêté un génocide collinaire de triste mémoire, les militaires à la retraite ont entamé une autre phase essentielle dans leurs objectifs : créer de nouvelles conditions vivables pour les indigents qui, ainsi armés, peuvent réentrer dans la compétition économique.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité