La Corée du sud offre cent millions pour promouvoir les artistes rwandais

Redigé par IGIHE
Le 30 janvier 2018 à 01:24

Kigali- Nyarutarama : Ce lundi 29 janvier 18, une cérémonie de remise d’une enveloppe de soutien aux artistes s’est déroulée dans Gorillas Golf Hotel de Nyarutarama, un quartier Nord Est de la Ville de Kigali. Le monde des arts avait été invité pour débattre des défis empêchant l’éclosion des arts auxquels ils sont confrontés.

La Corée du Sud, par le biais de l’Ambassadeur Kim Eung Joong, a offert au Ministère de la Culture et Sports une enveloppe de 100 millions de francs pour promouvoir les arts et la culture.

Trois axes d’intervention sont envisagés pour résoudre les problèmes et défis auxquels les artistes rwandais sont confrontés dont la promotion des produits artistiques, l’organisation des séminaires de formation et accroissement de connaissances des artistes partout où ils se trouvent que ce soit dans les villes ou à la campagne.

Invités honneur : Uwacu Julienne, Ministre de la Culture et Sports au Centre, Premier plan. On voit l’ambassadeur Kim Eung Joong à l’extrême gauche.
« Plus d’un recensement nous concernant a été fait pour savoir nos problèmes. Nous sommes fatigués de promesses qui ne sont jamais traduites dans les faits. Je voudrais savoir ce qu’il y a de neuf avec le recensement qui va s’opérer », a dit, excédée Hope Azeda du Groupe théâtral Mashirika.

Une problèmatique de la mission de l’artiste mal interprêtée au Rwanda
Que voulez-vous ? Ne fallait-il pas que cette artiste pose d’abord la question de l’éthique de l’artiste rwandais, qu’il soit rédigé un code d’éthique d’abord montrant que l’artiste en général, outre qu’il doit vivre, mais que le côté pécuniaire (argent) ne devrait pas gouverner ses démarches créatrices ? Pourtant la question artistique est actuellement tournée dans le but essentiellement lucratif loin des préoccupations essentiellement philosophiques de la finalité sociale des arts.

Les artistes se sont exprimés à l’occasion montrent la pauvreté de leurs connaissances artistiques, le manque de moyens financiers pour leurs entreprises, la non célébrité internationale, un marché local inexistant pour leurs œuvres créées.
« Nou allons mener des recherches pour avoir une image réelle de l’industrie culturelle rwandaise pour mieux savoir où investir beaucoup d’efforts », a dit Dr James Vuningoma, Directeur de l’Académie Rwandaise de la langue et la Culture.

L’Ambassadeur Kim Eung Joong de Corée du Sud
De son côté, la Ministre Uwacu Julienne a déclaré que tout est près pour éclore les arts rwandais. « Toute étape de ce projet de radioscopie de l’industrie culturelle rwandaise sera entièrement sponsorisée pour que le projet arrive à terme », a-t-elle dit spécifiant les secteurs Musique, Théâtre, Peinture, Cinéma, artisanat sur lesquels ce projet se basera.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité