L’acteur américain Philip Seymour Hoffman est mort

Redigé par Alida SABITEKA
Le 3 février 2014 à 09:35
Visites :
56 2

L’acteur et réalisateur américain Philip Seymour Hoffman a été retrouvé mort dans un appartement non loin de chez lui à New York, ce dimanche 2 février.

Selon des sources policières citées par le New York Times, une seringue a été retrouvée à côté de son corps ainsi qu’une enveloppe qui semblait avoir contenu de l’héroïne. « Nous enquêtons sur une possible overdose », a précisé la police, alors que les médecins légistes n’ont pas encore officiellement déterminé les causes du décès.

Philip Seymour Hoffman était, bien sûr, l’interprète d’élection de P. T. Anderson avec lequel il avait collaboré à cinq reprises. Sa participation aux longs-métrages tirés de la saga Hunger Games, dans lesquels il incarnait un des adversaires de Katniss Everdeen (l’héroïne de cette trilogie, jouée par Jennifer Lawrence), l’avait fait connaître d’une autre génération de spectateurs.

C’était aussi l’une des personnalités majeures de la scène théâtrale new-yorkaise. Il avait aussi bien interprété Tchekhov que Shakespeare ou Arthur Miller et dirigé de nombreuses mises en scène.

Philip Seymour Hoffman est né le 23 juillet 1967 dans l’Etat de New York. Il suit des études de théâtre. Mais ses débuts sont laborieux : il enchaîne les petits boulots entre les rôles, sans plus de succès à la ville qu’à la scène puisqu’il se fait renvoyer de son emploi de secouriste dans un spa new-yorkais.

Mais au début des années 1990, il commence à décrocher des rôles, à la télévision d’abord (dans la série « New York, police judiciaire ») puis au cinéma dans le remake de Parfum de femme.

Son expérience de la scène lui permet de tenir la dragée haute à Meryl Streep dans Doute (Doubt), de John Patrick Shanley (2008), adaptation d’une pièce qui oppose un prêtre soupçonné de pédophilie (Hoffman) et une nonne intègre (Streep).

En 2010, il réalise et interprète Rendez-vous l’été prochain, une comédie mélancolique qui ne convainc pas tout à fait les critiques, et pas du tout le public. En 2012, son interprétation de Lancaster Dodd, le personnage inspiré de L. Ron Hubbard, le fondateur de l’Eglise de scientologie, dans The Master, de Paul Thomas Anderson, lui vaut de nombreuses nominations dont une à l’Oscar.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité