Projet de loi budgétaire 2017/18 : Exemption et forte baisse d’impôts sur les produits et services de première nécessité

Publié par IGIHE
Le 9 juin 2017 à 11:19
Visites :
56 2

Le Ministre des Finances et de la planification économique, Amb. Claver Gatete, a annoncé lors de sa présentation du projet de loi portant budget national 2017/18, que la forte baisse d’impôts sur certains produits et services de première nécessité contribuera au développement des produits ’Made in Rwanda’.

Au cours de cette présentation qui s’est déroulée dans la chambre des députés, le Ministre Gatete, a expliqué que les machines utilisées dans la construction des routes devraient être exemptées d’impôts (de 10 à 0 %).

Il a aussi suggéré que les impôts sur les camions qui transportent entre 5 et 20 tonnes devraient être baissés de 20 à 10 %, et pour ceux qui transportent moins de 5 tonnes, seront exemptés (de 25 à 0 %).

Il a aussi noté que les bus qui transportent entre 25 et 50 personnes ont eu une réduction de 15 % (de 25 à 10 %) ; pour ceux qui transportent plus de 50 personnes seront exemptés (de 75 à 45 %).

Pour les produits de première nécessité ; le sucre importé hors du marché d’Afrique de l’Est, a eu une baisse de 85 % (de 100 à 25 %) ; le riz importé hors du marché du district a eu une baisse de 30 % (de 75 à 45 %).

Le blé concassé fait partie des produits qui ont été exemptés d’impôts, (de 35 à 0 %), pour la raison qu’il est élaboré dans des usines.

Le Ministre Gatete a expliqué que le budget 2017/18 avait été fait, en grande partie pour accommoder le programme ’Made in Rwanda’, ainsi que pour booster le secteur industriel.

“Pour ce budget […], nous baissons les impôts, pour soutenir le secteur Industriel rwandais, et ainsi lui offrir plus d’opportunités sur le marché international.”

Les machines à coudre automatiques utilisées dans les industries, l’équipement technologique, ou en matière de communication, les machines utilisées pour payer les factures (smart card et ATM), ont tous été exemptés d’impôt (de 25 à 0%).

Les vêtements d’occasion, de même que les chaussures, n’ont pas eu de réduction ou augmentation sur leurs impôts ; impôts qui sont de deux dollars par Kilo (pour les vêtements) et de cinq dollars par kilo pour les chaussures.

L’année dernière, les impôts sur les vêtements d’occasion avaient été augmentés de 2.3 dollars par kilo (0.2 à 2.5 dollars), et 4.8 dollars par Kilo (0.2 à 5 dollars) pour les chaussures d’occasion.

Malgré les critiques que cette polémique a créées, l’Amb. Gatete a fermement ajouté qu’en plus de cette augmentation, dans trois années, les vêtements et chaussures d’occasion, seront de l’histoire ancienne au Rwanda.

JPEG - 78.4 ko
Le ministre des finances et de la planification économique, Amb. Claver Gatete, en discussion avec le président du Sénat et la présidente de la chambre des députés, Makuza Bernard et Mukabalisa Donatille
JPEG - 119.2 ko
Député Nkusi Juvenal, engagé dans cette présentation du projet de loi budgétaire 2017/18
JPEG - 67.6 ko
Le Ministre des finances, Amb. Claver Gatete, expliquant que la réducrtion des impôts soutiendrait les produits Made-in-Rwanda et en gros, le secteur industriel du pays.
JPEG - 146.9 ko
La chambre des députés approuvant le projet de loi budgétaire 2017/18

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité