Une grande publicité des recherches de RAB doit être faite aux bénéficiaires- le Sénat

Redigé par IGIHE
Le 9 janvier 2018 à 08:40

RAB (Rwanda Agriculture Board) est invité à s’assurer que les résultats de ses recherches ont un impact tangible sur les méthodes de production de tous les Rwandais.

C’est la recommandation faite par la Commission Sénatoriale des Affaires Sociales ce 8 janvier 2018 au DG de RAB, Dr Marc Cyubahiro Bagabe, qui subissait une question orale dans le cadre du Contrôle de l’Action gouvernementale.

Prenant la parole à cette occasion, le DG de RAB a commencé par faire un bref bilan des recherches agronomiques conduites ces dernières années.
"Des recherches concluantes ont été faites sur 16 variétés de mangues et évaluées depuis 2012 dans différents centres de recherche de RAB", a-t-il dit.

Après les résultats des essais, quatre variétés ont été sélectionnées et vulgarisées pour être cultivées, a-t-il ajouté.

De nombreux cultivateurs des districts de Rusizi, Bugesera, Kayonza, Kirehe et Nyagatare sont actuellement propriétaires de vergers où poussent ces variétés, selon M. Bagabe.

Jusqu’à 17 agrumes en provenance de Chine sont en cours d’évaluation alors que de bonnes pratiques agronomiques de melon d’eau ont été développées et diffusées aux agriculteurs.

Le sénateur Narcisse Musabeyezu a déclaré que le RAB doit prendre en considération la nécessité d’un impact direct sur la population.

"Je n’ai pas entendu comment cette recherche va, par exemple, aider les petits agriculteurs à obtenir un emploi non agricole depuis que nous nous dirigeons vers une économie basée sur la connaissance", a-t-il dit.

Le sénateur Perrine Mukankusi a déclaré qu’il était important que la petite recherche qui a jusqu’ici été couronnée de succès se vulgarise sur le terrain.

"Nous devons éviter de parler de ce qui a été fait, mais au contraire laisser les locaux en bénéficier », a-t-elle indiqué pressentant qu’une publicité suffisante n’est pas faite aux cultivateurs rwandais qui doivent expérimenter ces recherches.

En octobre dernier, M. Bagabe a déclaré aux députés que, à compter de 2018, le gouvernement n’achèterait plus de graines de soja à l’étranger et qu’il arrêterait complètement l’importation de blé d’ici la fin de 2019.

Par ailleurs, M. Bagabe a déclaré ce mois-ci que le Cabinet devrait approuver un arrêté ministériel qui apportera des changements susceptibles de motiver les chercheurs.

Jusqu’à présent, RAB compte 103 scientifiques ; 18 sont titulaires d’un doctorat ; 22 poursuivent un doctorat ; 86 sont des techniciens, dont certains sont diplômés de maîtrise.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité