00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Royaume-Uni - Rwanda : ‘une solution migratoire bénéfique pour tous’ - Cleverly

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 20 juin 2024 à 03:00

James Cleverly, secrétaire d’État au ministère de l’Intérieur du Royaume-Uni, a démontré comment le transfert de migrants illégaux au Rwanda est une solution pour son pays et l’Europe, et qu’il sera bénéfique aussi pour les migrants eux-mêmes.

"Je vais clarifier le plan pour le Rwanda", a déclaré Cleverly.

Dans un entretien avec la directrice de l’Institut des Affaires Internationales (IAI) de Rome en Italie, Nathalie Tocci, mardi 18 juin, Cleverly est revenu sur les grands défis liés à l’augmentation des migrants pénétrant dans les pays européens et le danger que représentent les criminels qui gèrent ce trafic.

Ces derniers sont impitoyables et brutaux : ils ne sont pas des ONG, mais manipulent, brutalisent et volent les migrants.

Selon Cleverly, 80 % des personnes arrivant sur les bateaux sont des jeunes, parmi eux des femmes et des enfants, souvent maltraités par ceux qui facilitent ce trafic en raison de l’insuffisance financière.

"Ces gangs criminels privilégient la rentabilité aux besoins réels, et je ne me sens pas à l’aise de maintenir ce statu quo."

Il explique que le Royaume-Uni, pour contrer ces défis, a opté de travailler avec les services de la Garde côtière pour empêcher les gens de pénétrer sur ses côtes dans des embarcations dangereuses.

En même temps, il collabore avec Frontex (agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes) et les agences de sécurité de l’UE pour arrêter l’approvisionnement en moteurs et en argent de ces criminels.

Et Cleverly d’affirmer : "Bien sûr, ce que nous faisons au niveau national, avec le plan pour le Rwanda, est important."

"L’accord que nous négocions avec le Rwanda est fondamentalement différent des accords de l’UE, en particulier avec les pays de transit", a-t-il ajouté.

Cleverly insiste sur le fait que le Royaume-Uni cherche à prévenir le problème à la source grâce à des investissements dans le développement, en stimulant les économies et en soutenant les gouvernements.

Il est important de préciser aux gens qu’ils ne doivent pas tenter cette traversée de la Manche, car ils échoueront dans leur objectif final, qui est de rester au Royaume-Uni.

"Notre message aux gens est que ’vous n’aboutirez pas au Royaume-Uni, mais au Rwanda’. Le Rwanda traitera les dossiers de ces migrants et agira comme un refuge sûr", a bien clarifié Cleverly l’objectif du programme.

Le Rwanda, dit Cleverly, est très désireux d’exporter des solutions aux problèmes mondiaux et est un pays étonnant, avec des progrès considérables depuis la fin du génocide perpétréc ontre les Tutsi.

L’UE et le Royaume-Uni ont un défi commun et les Rwandais reconnaissent qu’ils font partie de la solution.

Il revient sur l’initiative du Rwanda de démontrer sa capacité d’adapter son système judiciaire aux besoins, d’investir du temps et de l’énergie dans l’internationalisation du processus d’asile et que chaque fois qu’il y a une demande d’améliorer et d’adapter davantage, il se montre très disposé à travailler avec eux.

"Les Rwandais veulent exporter des solutions, et cela fait partie de ce qu’ils peuvent offrir à la communauté mondiale. Nous demandons aux Rwandais de faire quelque chose en notre nom et, comme dans tous les contrats, nous payons pour un service. Les personnes qui critiquent le Royaume-Uni pour l’achat de ce service sont les mêmes qui veulent que nous apportions une aide aux pays africains", a-t-il conclu.

Le Royaume-Uni a mis en place des voies légales pour les personnes cherchant refuge.

Il ya des mécanismes par lesquels il collabore avec l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) concernant l’accueil des réfugiés.

La même agence collabore avec le gouvernement rwandais pour résoudre le problème des migrants et demandeurs d’asile bloqués en Libye, en leur offrant un site de transit vers un troisième pays.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité