00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

L’Union Européenne envisage un soutien accru aux forces rwandaises au Mozambique

Redigé par
Le 20 juin 2024 à 09:31

L’Union Européenne (UE) étudie actuellement une demande de soutien renforcé pour les forces armées rwandaises qui combattent le terrorisme dans la région de Cabo Delgado, au nord du Mozambique, a annoncé mercredi la Commissaire européenne aux Partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, lors de sa visite à Maputo.

"Nous avons effectivement soutenu financièrement les forces rwandaises et nous avons reçu une nouvelle demande. Elle est actuellement à l’étude", a déclaré Jutta Urpilainen, interrogée par l’agence Lusa (une agence de presse portugaise) à l’issue de sa visite de 24 heures à Maputo.

Sous l’égide de la Facilité européenne pour la paix, l’UE avait déjà approuvé en 2023 un soutien de 20 millions d’euros aux forces rwandaises à Cabo Delgado, pour lutter contre les groupes terroristes actifs dans cette région.

Pour que ce nouveau soutien soit approuvé, il doit recevoir l’aval de tous les États membres. "Mon cher collègue, le Haut Représentant et Vice-Président, Burrell, prendra très probablement sa décision prochainement. Mais pour l’instant, cela est en cours de considération", a ajouté Jutta Urpilainen.

Selon l’Union Européenne, ce mécanisme assure une évaluation et une atténuation des risques adéquates conformément au droit international des droits humains, au droit humanitaire international et à la législation de l’UE sur l’exportation d’armes.µ

Le président mozambicain Filipe Nyusi a annoncé le 18 mai, quelques heures après une rencontre avec son homologue rwandais à Kigali, que le Rwanda renforçait son contingent de plus de 2 500 soldats qui combattent les groupes insurgés à Cabo Delgado.

"Plus de troupes arrivent cette semaine, non pour un échange [de rotation militaire], mais pour ajouter des effectifs. Cela est principalement dû au départ de SAMIM [la mission militaire des pays d’Afrique australe], et lorsque celle-ci quittera définitivement la région de Macomia, nous la prendrons en charge", a déclaré Filipe Nyusi.

"Notre collaboration avec le Rwanda est au niveau de l’État, pas seulement avec des individus. Notre plus grande fierté serait de laisser les choses bien faites pour qu’elles puissent continuer", a souligné Filipe Nyusi, faisant également allusion au cycle électoral du Mozambique, qui comprend des élections générales le 9 octobre, y compris des élections présidentielles auxquelles le chef de l’État actuel ne peut plus se présenter, ayant atteint la limite de deux mandats.

La région de Cabo Delgado est en proie à une rébellion armée depuis octobre 2017, avec des attaques revendiquées par des mouvements associés au groupe extrémiste État islamique, combattues depuis 2021 avec l’appui de l’armée rwandaise et des pays d’Afrique australe, ces derniers se retirant progressivement du terrain depuis avril, un retrait qui devrait être achevé en juillet.

La Commissaire chargée des partenariats internationaux de l'UE, Jutta Urpilainen, a confirmé que l'organisation examine la possibilité d'augmenter le soutien accordé aux forces rwandaises présentes au Mozambique.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité