00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

« Aucun rwandais ne mérite d’être refugié » - Le président Kagame aux habitants de Muhanga

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 24 juin 2024 à 09:25

Le président sortant Kagame, candidat et président du Front Patriotique Rwandais (FPR-Inkotanyi), a poursuivi sa campagne électorale lundi 24 juin à Shyogwe, dans le district de Muhanga.

Cette campagne précède les élections présidentielle et législatives prévues en juillet.

Lors de cette troisième journée de campagne, Kagame a promis que plus jamais il n’y aura de réfugiés rwandais.

Saluant les membres du FPR-Inkotanyi pour leur confiance, il est revenu sur les douloureuses épreuves du passé rwandais.

« Notre responsabilité est de changer cette histoire et cette image, d’être les Rwandais dignes que nous devons être, de nous reconstruire, de construire notre pays. C’est le chemin que nous avons emprunté et sur lequel nous sommes toujours », a-t-il déclaré.

Kagame a souligné que même si le Rwanda n’a pas encore atteint tous ses objectifs, des progrès significatifs ont été réalisés.

Il a affirmé : « Nous ne sommes pas encore arrivés là où nous voulons aller, mais nous avons bien avancé. Nous avons fait des progrès significatifs, il n’est pas question de faire marche arrière. »

Il a souligné l’importance de la confiance réciproque entre le FPR et les citoyens, affirmant que le FPR avait su établir cette confiance parmi eux.

Il a ajouté que cette confiance mutuelle était à l’origine des réalisations visibles du parti et qu’il était de leur devoir de les rendre durables tout en continuant à ajouter de nouvelles réalisations à l’avenir.

Kagame a exhorté les citoyens à toujours choisir la continuité du développement et a promis que le Rwanda, quelle que soit sa taille, sera toujours un pays pour tous les Rwandais.

Il a insisté sur le fait qu’il n’y aura plus de réfugiés rwandais comme par le passé : « Autrefois, il y avait une politique qui disait que ceux qui étaient à l’étranger devaient rester là-bas en tant que réfugiés parce qu’ils n’avaient, disent-ils, de place pour eux. La politique du FPR a changé cela. Personne ne devrait être un réfugié ; chaque Rwandais, aujourd’hui et dans les années à venir, quel que soit leur nombre, aura sa place au Rwanda. »

Et d’ ajouter : « Le Rwanda est considéré comme petit par sa taille, mais dans la politique du FPR, il n’est pas petit pour ses habitants, peu importe leur nombre. »

Dans son discours, selon lui, s’adressait à tous les Rwandais, qu’ils soient ou non membres du FPR, tandis que les résidents de Muhanga saluaient les progrès réalisés sous son mandat de 2017 à 2024.

Parmi ces réalisations, on compte la construction de 19 km de routes goudronnées, l’augmentation du nombre de ménages ayant accès à l’électricité de 32 186 à 72 382, la construction de 4 villages modernes (Horezo, Muyebe I, Muyebe II, et Cankere), l’augmentation du nombre de ménages ayant accès à l’eau potable atteignant 191 832, la création de 17 449 emplois grâce au programme Vision 2020 Umurenge Program (VUP), la construction de 206 km de canalisations d’eau potable, la construction de 624 salles de classe et de 5 écoles techniques (TVET).

Kagame a appelé ces résidents de Muhanga à se contenter de ce développement sans attendre l’aide de quiconque, affirmant : « Car je ne connais pas quelqu’un d’autre qui vous aime comme vous même. »

Le président sortant Kagame, candidat et président du Front Patriotique Rwandais (FPR-Inkotanyi), a poursuivi sa campagne électorale lundi 24 juin à Shyogwe, dans le district de Muhanga

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité